Mare Nostrum et N&B

Réveil en Dordogne un matin où l’hiver nous menace, ça devait arriver.

Immédiatement nostalgique et mélangeant tout, je recherche la preuve que le vrai Sud n’est pas un rêve et transforme une photo couleur numérique en ersatz de film argentique Noir & Blanc… ce sera de l’Agfapan 25 qui avait peu de grain et un bon contraste.

La photo est prise en 2017 du château de Peniscola d’où on voit toute la région et la Méditerranée en bas. En face, devant les immeubles de la ville neuve, l’immense plage « Cala del Pebret y Russo » où les hordes de cavaliers chrétiens menées par un libérateur versatile fonçaient vers l’armée maure. C’était dans « Le Cid » d’Orson Welles.

Est-ce sur ce promontoire, est-ce dans une salle du château ? Peu importe, c’est aussi ici qu’Anibal promit à son père Hamilcar de détruire Rome.

Encore plus loin, les brumes marines répondent à l’attaque de l’hiver périgordin*… alors je me recouche.
*perigourdins-ou-perigordins

Ce contenu a été publié dans Non classé, Voyages - Balades. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Mare Nostrum et N&B

  1. Penis Cola? Nouveau concourant de Pepsi et Coca? Le goût doit être étrange pour ceux qui n’ont pas l’habitude.

  2. Maisoublanco dit :

    Tu comprends que j’utilise le terme périgordin.
    Péri Gourdin t’aurais déstabilisé de façon irraisonnable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.