Henri de Montherlant

« Nos émotions sont dans nos mots comme des oiseaux empaillés. » (Carnets).

« L’idéal de l’amour est d’aimer sans qu’on vous le rende. » (Les jeunes filles).

« Toute injustice est un désordre. » (Textes sous une occupation).

« L’ambition est une passion qui fait partie de la stupidité du jeune âge. » (Service inutile).

« Le pardon est vain ! ce qui est fait est fait, et ce qui n’est pas fait n’est pas fait ! » (La reine morte).

« Un homme qui ne sait pas garder un secret est jugé : Souvenez-vous que la difficulté n’est pas de dissimuler un secret à neuf êtres, le plus difficile est de dissimuler ce secret au dixième. » (Service inutile).

« Il importe peu que vous aimiez ou non votre prochain. Mais ne recherchez pas son amour. D’abord, parce que celui qui vous donne son amour vous prend votre liberté. Ensuite, parce que chercher à plaire est la pente la plus glissante pour piquer droit vers le plus bas niveau. » (Service inutile).

« La seule supériorité de l’orgueil sur la vanité, c’est que la vanité attend tout, et l’orgueil rien. » (Service inutile).

« L’hypocrisie est la simulation de la vertu, parce que la vertu rapporte en principe sécurité et considération. » (Va jouer avec cette poussière).

« Une affection sur trois est une promesse d’indifférence. » (Mais aimons-nous ceux que nous aimons).

« L’enfant paresseux préfigure l’être de sagesse : il se refuse aux connaissances inutiles. »
Henry de Montherlant (Carnets).

« On n’est vieux que le jour où l’on cesse de désirer. » (La mort qui fait le trottoir ou Don Juan).

« Se tuer, c’est montrer à tous, de manière indiscutable, que l’on ne croit pas en Dieu. » (La mort qui fait le trottoir ou Don Juan).

« Les femmes trompent pour cacher ce qu’elles éprouvent, les hommes pour montrer ce qu’ils n’éprouvent pas. » (La mort qui fait le trottoir ou Don Juan).

« Les fruits et les femmes ne sont bons que lorsqu’ils tombent. » (Henry de Montherlant ; La mort qui fait le trottoir ou Don Juan).

« Agir ! Toujours agir ! La bouffonnerie des actes : On laisse les actes à ceux qui ne sont capables de rien d’autre ! » (Le cardinal d’Espagne).

« Ce n’est pas ma mémoire qui est mauvaise, c’est mon indifférence qui est bonne. » (Le cardinal d’Espagne).

« Je ne souffre pas des hommes qui m’insultent ; je souffre des hommes qui m’indignent. » (Le cardinal d’Espagne).

« Insulter fait partie du génie de l’adolescence. » (Demain il fera jour).

« Le drame de la mort, je me demande si c’est la mort, ou si ce sont les héritiers. » (Le cardinal d’Espagne).

« Il faut toujours tout remettre au lendemain ; les trois quarts des choses s’arrangent d’elles-mêmes. » (Le cardinal d’Espagne).

« Que serait-ce qu’être fidèle si on n’était fidèle qu’à ceux qui vous aiment ? » (Le cardinal d’Espagne).

« La paresse est le refus de faire ce qui vous ennuie. » (Carnets).

« Quand une idée s’est emparée d’un homme, il faut du temps pour qu’il l’use. » (Carnets)

« Le mépris est le plus impitoyable des sentiments. » (Le cardinal d’Espagne)

« Tout ce qui est naturel est injuste. » (Carnets)

« On naît traître comme on naît jaloux ; ça ne pardonne pas. » (La guerre civile)

« La nécessité de vivre au milieu d’imbéciles n’est épargnée quasiment à personne. » (Les Olympiques)

« Nous devons nous opposer à l’injustice, autant que les lois le permettent. » (Port-Royal)

« Les hommes ne peuvent s’entendre que sur des préjugés. » (Carnets)

« Un parent doit habituer ses enfants à tenir de moins en moins à lui. » (Carnets)

« Ah ! que les gens excessifs sont fatigants ! » (Le maître de Santiago)

« Les égoïstes sont les seuls de nos amis pour qui notre amitié soit désintéressée. » (Carnets)

« Nul n’est de bon conseil en toute affaire. » (Carnets)

« Lorsqu’on a rien à dire aux êtres, la plaisanterie occupe et déguise l’indifférence. » (Fils de personne)

« Être malheureux, c’est se croire malheureux. » (Fils de personne)

« La mélancolie est le petit luxe des âmes pauvres. » (Le démon du bien)

« Le mystère de l’homme, c’est que la femme puisse l’aimer. » (Le démon du bien)

« Dans l’amour, la femme donne sa propre vie, sachant qu’on la lui rendra au centuple, en joies ou en malheurs. » (Sur les femmes)

« L’homme agit, la femme vit. » (Sur les femmes)

« Si l’amour est aveugle, l’amour maternel n’en doit pas être excepté. » (La rose de sable)

« Quand vous serez heureux, sachez que vous l’êtes, et n’ayez pas honte de confesser un état si digne d’estime. » (Service inutile)

« Quelques-uns prennent pour de l’amitié ce qui est de la charité. » (Les prisonniers)

« L’hésitation est le propre de l’intelligence. » (Les jeunes filles)

« Mourir pour une cause ne fait pas que cette cause soit juste. » (Les jeunes filles)

Ce contenu a été publié dans Henri de Montherlant. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.