Sciences et vide

Décontracté je roule à 90 kilomètres à l’heure sur une route rectiligne des landes de Gascogne qui aurait ému l’énigmatique Pythagore et lui aurait fait toucher du doigt la démonstration de l’infini et laisser tomber la transmigration des âmes.
Les insectes s’écrasent sur le pare-brise à la juste proportion de leur propre vitesse, de leur capacité de résistance à l’impact qui est presque négligeable et de leur poids tout aussi négligeable mais toutefois suffisant pour s’écraser.
Parfois, la beauté de l’exception, juste un bruit et pas de trace, fait que je m’interroge.
L’année prochaine selon l’impact des statistiques sur la cafetière de nos hommes politiques, je ne roulerai plus qu’à 80 kms/h.
Ainsi tous les calculs seront à refaire.
ET ALORS ?

Je suis bouleversé en apprenant que JE ou MOI enfin MON CORPS QUE J’HABITE, contient deux ou trois kilogrammes d’un cocktail de bactéries qui, profitant d’une expérience de la vie et de la chimie autrement plus ancienne que la notre, se permettent non seulement de nous utiliser comme gite et comme couvert mais aussi d’influencer notre cerveau en lui faisant ou pas prendre des risques.
Vous avez bien compris : dès que je suis distrait…elles lui parlent.
Il y aurait en nous plus de cellules microbiennes que de cellules humaines (mammifères). Ceci est le point de vue d’un scientifique maladivement égocentrique. La vérité c’est qu’il y en a plus que d’étoiles dans l’univers.
ET ALORS ?

France Culture dans la voiture : « L’univers est né il y a 13,6 milliards d’années et à cause de cette satanée expansion qui accélère (Big bang sans retour à l’envoyeur) on peut évaluer à 46 milliards d’années ses limites…sans aucune preuve, des limites il n’y en a peut-être pas.
Ceci Mesdames et Messieurs veut simplement dire que si on avait un télescope qui pouvait voir à l’infini, on ne pourrait voir de notre univers que 13,6 milliards d’années car la lumière des 32,4 milliards d’années restantes ne nous parviendra pas. ».
Moins décontracté car il fait nuit j’évite par pur réflexe un camion sans lumière …
ET ALORS ?

Il faut se reprendre et être concrets, nous n’avons plus de colonies, les femmes votent…
On pourrait immatriculer les rapaces qui savent tellement tout ce qu’ils ont besoin de savoir que c’en est humiliant pour nous !
Justement en voici un… Et zut…c’est déjà fait _ on dirait un vautour fauve.
ET ALORS ?

Foz de Lumbier (Aragon)

Foz de Lumbier (Aragon)

Ce contenu a été publié dans Des idées, comme ça.... Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *